la-petite-clinique-ste-therese-massotherapie

Massothérapie
Par l’application d’un ensemble de techniques manuelles sur les fascias et les chaînes musculaires, les tensions et spasmes qui causent douleurs et inconforts, la massothérapie vise tant le bien-être physique que psychique, puisqu’ils sont intimement liés.

La massothérapie englobe une panoplie de techniques tout en partageant des points communs. Grace à des mouvements des mains, et parfois même des pieds, sur les tissus vivants, soit sur la peau, les muscles, les tendons et les ligaments, et de l’application de différents onguents ou huiles thérapeutiques, le massothérapeute favorise la détente musculaire et nerveuse, la circulation sanguine et lymphatique, l’assimilation et la digestion des aliments, l’élimination des toxines, le fonctionnement des organes vitaux et l’éveil psychocorporel.

La massothérapie cherche à atténuer les tensions accumulées et parfois extrêmement profonde qui sont souvent à l’origine de conflits, stress, fatigue, mauvaise posture, blessures et traumatismes.  Elle peut aussi favoriser l’élimination de l’acide lactique produites suites à des efforts prolongés (sport, travail), stimuler la lymphe et favoriser un meilleur système immunitaire. Par le massage, le thérapeute défait des « noeuds », réduisant ainsi l’accumulation de tensions qui mèneraient éventuellement à des douleurs musculaire et articulaire plus profondes, ou à des pathologies diverses.

Kinésithérapie
Spécialisation de la massothérapie, la kinésithérapie peut se définir comme étant une thérapie par le mouvement puisqu’elle combine massage et mobilisation : des manœuvres générant le mouvement d’une articulation de manière passive (par effort du thérapeute), active (par effort du client) ou contrariée (où les deux efforts s’opposent). Bien plus qu’une approche thérapeutique pour atteindre un but, la mobilisation se trouve être aussi une finalité puisque son objectif primaire se définit par un retour à une amplitude articulaire saine, c’est-à-dire un mouvement complet et indolore.

Les techniques de la kinésithérapie rehaussent le travail mécanique apporté par le massage en :
• Démantelant les grippages musculaires et les adhérences tissulaires;
• Étirant les fibres musculaires permettant un relâchement supplémentaire en incluant les fibres musculaires plus profondes que le massage peut avoir moins atteintes;
• Restaurant une amplitude articulaire saine rétablissant la circulation et le processus de guérison accaparés par une baisse de mobilité et un processus inflammatoire engorgé;
• Révisant la schématisation corporelle.
La mobilisation se veut lente, douce et sans douleur, à l’exception de cas présentant une problématique thérapeutique où l’on s’attend à une certaine sensibilité.

La kinésithérapie prospère dans son approche clinique et brille dans le traitement de pathologies inflammatoires comme :
• Le torticolis;
• La tendinite;
• La bursite;
• La capsulite;
• L’entorse;
• Les diverses névralgies comme la cervicobrachialgie, la sciatalgie ou encore le syndrome du canal carpien;
• Les blessures sportives;
• Les traumas.

La kinésithérapie représente donc l’application de massothérapie dans la résolution de problèmes du système musculosquelettique.

Orthothérapie
Spécialisation de la kinésithérapie, l’orthothérapie approfondit le champ d’action de cette dernière. En usant d’un massage intramusculaire, elle perce la musculature superficielle de mouvement pour atteindre la musculature profonde posturale. De plus, elle amène une précision aux techniques de kinésithérapie en employant des mobilisations spécifiques dans l’optique d’améliorer l’efficacité sur les articulations plus petites comme celles du bassin, les vertèbres ou les carpes du poignet.

L’orthothérapie s’attaque principalement :
• Aux douleurs chroniques;
• Aux pathologies inflammatoires et douleurs qui ne cessent de récidiver;
• Aux effets du stress et de l’anxiété en ciblant la musculature respiratoire et posturale;
• Aux effets de la sédentarité;
• Aux pathologies posturales telles la scoliose, l’hypercyphose, l’hyperlordose ou les dos droits;
• Aux névralgies en accentuant l’efficacité de la kinésithérapie;
• À la prévention et rééducation afin d’éviter une récidive.

Elle se trouve donc être une thérapie manuelle correctrice holistique qui se penche sur l’interaction des chaînes musculaires, vise à atténuer les déséquilibres posturaux, prévenir et traiter de douleurs d’origines musculaires, articulaires ou nerveuses.

 

Pour prendre un rendez-vous, vous pouvez nous contacter au 450-508-3622